• Silent Sunday non silencieux aujourd'hui #53, date oblige

    Pour le Silent Sunday de chez Isabelle

     

    Quelle n'a pas été ma surprise de retrouver mon grand père né au 19 ème siècle sur la toile, ici

    Mon grand père et la grande guerre

    Henri Deloumeau père dans les années 1950 001

    Henri 1889-1979

     

    1914-1918 et mon grand père

    Son mariage, le premier à partir de la gauche. Il ne mesurait que 1,56m

     

    décoration légion d'honneur henri deloumeau en mai 1973 2

     En 1973, il a été décoré de la légion d'honneur, une belle récompense pour son service à la nation, en effet il avait fait la guerre de 1914-1918, il était adjudant. Il avait été blessé au front, reçu une balle dans la nuque , elle avait traversé la peau de droite à gauche, il aimait à le raconter et nous montrer les deux cicatrices des trous.

    Image-copie-3

    Quelle fierté pour lui, il avait 84 ans.

    Le-17-03-1973--Marie-Claude-et-son-grand-pere--Henri-Delou.jpg

    La même année il était présent pour mon mariage et je crois qu'il était aussi fier, surtout en affichant ses belles médailles. C'était un homme très droit, très pieux.

    Mon grand père au service de la France:

    Il a fait son service militaire entre 1910 et 1912, d'abord caporal, puis adjudant. Il est noté: sait lire et écrire, a son certificat d'études et ne sait pas nager. 

    Puis il a été appelé à la guerre en septembre 1914. Il a été blessé et c'est noté sur son livret militaire:

    "plaie en séton au cou par balle " le 25 septembre 1915, à Verdun. De ce fait il a reçu la médaille aux étoiles d'argent en octobre 1917, et la médaille 1 étoile en bronze en octobre 1918.

    Il a participé aux campagnes contre l'Allemagne en 1914, 1915, 1917.

    Silent Sunday non silencieux aujourd'hui #, date oblige

    « Les dernières au jardinLundi soleil »

  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Novembre 2014 à 10:05

    Oui, vraiment des bons souvenirs pour toi...

    2
    Mardi 11 Novembre 2014 à 10:18

    un bel hommage de rendu

    3
    Yvette de Belgique
    Mardi 11 Novembre 2014 à 10:51

    Soyez fière de votre grand'père, il le mérite bien !

    4
    Mardi 11 Novembre 2014 à 19:25

    Bonsoir

    Tu peux en être fière....  et quels souvenirs. bisous

    5
    Mardi 11 Novembre 2014 à 19:58

    Tu lui rends un bel hommage, il a pu te raconter son histoire, le mien (maternel) a toujours fait silence!

    Bises de Mireille du sablon

    ..jolie la mariée!

    6
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 08:36

    Tu as une belle ascendance Paquerette. C'est bien de garder tous cs souvenirs et d'en être fière. Bonne journée à toi. Bises. Joëlle

    7
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 20:49

     

     

    Très bel article, touchant et familial.
    Mon grand-père maternel n'est jamais rentré en Corse auprès de ma grand-mère, ma mère et son frère.
    Il est resté à Verdun (65 km de Metz) comme des centaines de milliers d'autres.
    C'est en mars 1917 qu'il a été abattu... Bonne soirée, bises, Marc de Metz.

    8
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 17:33

    Bonjour Pakita,

    La photo est parue dans un journal?

    Honneur à cet homme brave.

    Bisous

    9
    Vendredi 11 Novembre 2016 à 15:36

    Bonjour,
    un très bel hommage à ton grand père.
    Mon grand père aussi a été décoré chevalier de la légion d'honneur, j'ai ce document en ma possession ainsi que toutes ses médailles militaires 14-18 et 39-45, j'ai même récupéré tout son historique militaire des deux guerres, j'avais fait la demande au près du service des archives militaires à Pau.
    Honneur et respect à tous ces hommes.

    10
    mireille du sablon
    Vendredi 11 Novembre 2016 à 18:32

    Tu renouvelles cet hommage et tu as bien raison, il ne faut jamais oublier!

    Bises de Mireille du Sablon

    11
    Samedi 12 Novembre 2016 à 11:48

    ah oui ça du être émouvant pour toi !!!  merci du partage et

    une pensée à tous ceux qui y sont morts ! ...  et à ton grand-père

    bises beau weekend a+

    12
    Lundi 14 Novembre 2016 à 08:33

    Qui est le plus fière de l'autre , le grand-père ou la petite fille ? De belle images emplies de souvenirs tendres . Douce journée à toi. Bises. Joëlle

    13
    Lundi 21 Novembre 2016 à 19:05
    Sabine la pèlerine

    C'est à la fois très beau et très émouvant tout cela ...

    Et quel plaisir tu as dû ressentir de le retrouver ainsi .....!

    Je pense à toi et à l'Irlande, que ton voyage ne soit que MERVEILLE !!!

    Je t'embrasse fort fort : sabine

    14
    Jeudi 24 Novembre 2016 à 10:24

    très bel hommage à ton valeureux grand père, Paquerette

    belle journée;

    les photos de mon dernier voyage en Corée

    http://marcopolo29.over-blog.com

    15
    Dimanche 11 Novembre à 07:44

    .. en ce jour de commémoration, pensons à tous nos anciens qui se sont battus pour notre liberté!

    Bon dimanche,

    Bises de Mireille du sablon

    16
    Dimanche 11 Novembre à 09:53

    bonjour et merci pour ce bel article souvenirs !!!  et une pensée pour ton grand père et tous ces soldats mort pour la France 

    merci bisous beau 11 Novembre  a+   moi je publie un hommage ...

    http://albert-danielle.eklablog.com/le-site-de-douaumont-55-a127365460#footer

    17
    Ava
    Dimanche 11 Novembre à 13:50
    Ava

    C'est un "silent" sunday bien bavard. Maintenant avec internet, on peut retrouver pas mal de choses, pour ma part, je ne trouve rien sur mon grand-père. Le tien a eu de la chance de s'en sortir, la balle n'est pas passée très loin d'un centre vital, je crois que la survie à l'époque ne tenait pas à grand chose ! Bon dimanche !

    18
    Dimanche 11 Novembre à 15:27
    Renee

    bel hommage est belle surprise que cette trouvaille. Bisous

    19
    Isa
    Dimanche 11 Novembre à 16:18
    Isa

    Moi aussi, j'ai eu une pensée aujourd'hui pour mon arrière-grand-père, Julien Corlier, lui aussi adjudant, envoyé au front le 1er août 1914, condamné dans les tranchées pendant 4 ans (l'armée belge a résisté, mais était coupée du reste du pays), récompensé par la croix de guerre en Belgique et aussi en France pour avoir, par une action d'éclat, protégé la retraite d'un régiment ami et a terminé la guerre le 31 octobre 1918 encore sur un coup d'éclat qui aurait dû lui valoir une deuxième croix de guerre (on lui a donc rajouté des palmes, ou quelque chose dans le style). Grièvement blessé, il assistera à l'armistice de sa chambre d'hôpital. Malheureusement, si ma cousine et moi n'avions été déterrer son dossier militaire au musée de l'armée pour la commémoration du centenaire de la grande guerre, nous n'aurions jamais découvert ce héros, mort en 36, oublié des siens, même ses médailles ont été englouties par l'Histoire qui ne cesse d'avancer. J'ai bien l'intention de le faire revivre, tel que je me l'imagine, dans un prochain livre...

    20
    Dimanche 11 Novembre à 19:12

    Grace à un internet j'ai retrouvé tout le parcours de mon grand père paternel pendant la grande guerre . J'ai appris qu'il avait été blessé plusieurs fois et renvoyé au front . J'étais bien jeune quand il est décédé des suites notamment des atteintes du poumon pendant cette guerre , il a en effet été gazé . Je n'ai jamais pu l'interroger sur ce qu'il a vécu, mais d'apres papa il n'en parlait jamais .

    Un bel hommage que tu lui rends aujourd'hui 

    Bonne soirée 

    Bisous 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :